Les farines carnées pour réaliser des bouillettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les farines carnées pour réaliser des bouillettes

Message  le pêcheur le Dim 22 Jan - 10:38

Les farines carnées pour réaliser des bouillettes


Après avoir fait le tour des farines végétales nous voici à présent en présence des farines d’origine carnée pour élaborer vos recettes de bouillettes. Il s’agit d’ingrédients à part entière et non d’attractants. Ils peuvent donc, comme les produits que nous avons déjà présentés, rentrer dans la composition des mixs, des méthods ainsi que des pâtes d’enrobage.

A noter que nous allons ne vous présenter que les ingrédients bruts et non les composés, dérivés de ceux-ci. Tous sont utilisés dans la réalisation d’appâts du commerce et ont donc largement fait leurs preuves. Nous les avons divisés en trois groupes principaux qui sont : les farines de poisson, les farines de crustacés et les farines carnées issues de la boucherie.



Les farines de poisson

Souvent issues de poissons marins, elles sont utilisées pour la fabrication d’aliments destinés à l’aquaculture mais aussi pour certains animaux terrestres. Leur qualité est donc contrôlée et régulière. Devant un vaste choix, nous vous présentons les plus connues et couramment utilisées pour la fabrication de nos chères bouillettes.


Farine de calamar

Issue du fameux céphalopode, le calamar, qui représente une source alimentaire de premier choix pour les poissons marins. Il est alors tout à fait naturel de la retrouver parmi les ingrédients phares destinés à la réalisation de nos esches. Cette farine contient 75 à 85% de protéines hautement digestes et 5 % de matière grasse. Elle possède une odeur persistante et un goût hautement attractif qui ne laisse pas indifférent les carpes. Sa couleur violette a tendance à assombrir la couleur du mix et possède un fort pouvoir collant (intéressant pour la réalisation de method mix et de pâte d’enrobage) on peut l’intégrer jusqu’à 30% de la composition d’une bouillette.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La fabuleuse farine de calamar

Farine de thon

Ce poisson marin est un super-prédateur qui passe sa vie à manger du menu fretin. Il s’agit donc d’une boule de muscle qui ne se fatigue jamais ! La farine qui en découle est donc riche en protéines (60%) mais aussi en acides aminés et acides gras (12%), le tout extrêmement digeste. A noter que son odeur est assez prononcée et permet d’éviter l’usage d’arôme dans vos compositions. Cet ingrédient est de plus en plus utilisé dans le monde de la pêche du fait de son fort pouvoir d’attraction. Attention toutefois à ne pas dépasser un dosage de 300gr par kg de mix sous peine de rendre vos esches trop nourrissantes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le thon, c’est bon

Farine de sardine

La sardine fait, comme le calamar, partie de l’alimentation principale des prédateurs marins : de la simple bonite à l’imposante baleine. A noter que ce poisson est aussi une source d’énergie du fait de sa forte teneur en acides gras. La fabrication de cette farine intègre une extraction de cette matière grasse que nous connaissons sous forme d’huile de sardine. La composition et l’utilisation de la farine de sardine est similaire à celle du thon. Son taux de protéine peut être variable en fonction des saisons à laquelle les sardines sont pêchées. Mais globalement, cette farine est assez digeste et son odeur forte lui permet d’aromatiser à elle seule toute la composition.


Farine de poisson

Cette appellation représente en fait un mélange de différentes espèces de poissons : hareng, sardine, etc. Il existe ainsi une multitude de farines de différentes qualités en fonction des éléments qui rentrent dans leur composition (sous-produits ou chairs). Concernant la pêche, il est important d’éviter les farines de poissons dites « complètes » qui contiennent écailles, squelettes et autres résidus de viscères qui n’ont quasiment aucun intérêt. Les farines de bonne qualité ou de type LT sont à privilégier. 60 à 70% de protéines en majorité solubles, pour moins de 7% de matière grasses permettent de pouvoir intégrer cette farine indispensable dans les appâts carnés à hauteur de 10 à 40%.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voici une farine de poisson de bonne qualité de type LT

Farine de saumon


Le saumon est un poisson emblématique de nos rivières reconnu pour les qualités gustatives de sa chair. Les farines qui nous sont proposées sont en fait des résidus de découpe de filets destinés à la consommation humaine. Normalement, peu de sous-produits sont présents et c’est donc une farine réalisée qu’avec la chair du poisson. On regrette toutefois que l’on ne les retrouve pas de type LT, ces produits étant trop chers pour la fabrication de nos appâts. Avec 55 à 65% de protéines et environ 15% de lipides son goût est plus fin que la farine de poisson standard. Sa digestibilité est excellente en été mais il est conseillé de modérer les dosages en eau froide (10 à 30%).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La farine de saumon, une autre alternative

Les farines de crustacés


Ces « bestioles » à pattes et à pinces font partie des animaux dont les farines sont des éléments de premier ordre pour la composition de nos appâts car ils sont complets et apportent même des nutriments en grande quantité tels que vitamines et minéraux. Il convient donc de ne pas les négliger.


Farine de krill

Il s’agit d’une crevette marine qui comme le calamar et la sardine constitue une proie pour la majorité des poissons. La farine qui en découle est faite uniquement avec les muscles de l’animal. Il en résulte 65% de protéines, un apport important en vitamines, minéraux, acides gras, le tout étant ultra digeste. Il s’agit sans conteste de la farine la plus complète de toutes les farines carnées que nous passons en revue. Son goût est agréable pour la carpe et a fait longuement ses preuves. Il y a malgré tout un bémol à son utilisation, en effet il est déconseillé de dépasser les 10% de composition sous peine de rendre les appâts potentiellement flottant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La farine de krill est redoutable

Farine de carapace de crevettes


Cette farine est réalisée à partir des déchets de préparation des gambas et autres crevettes grises. Têtes et carapaces sont ainsi traitées afin d’obtenir cette farine. Ce n’est pas parce qu’elle est constituée de sous-produit que cette farine n’est pas efficace. En effet, sont taux de protéine est de 45% et elle possède une forte proportion de vitamines et minéraux. Ses propriétés mécaniques et digestives sont aussi très intéressantes car elle facilite le transit intestinal et représente un excellent complément alimentaire pour nos appâts. A utilisé de l’ordre de 5 à 10% comme pour la farine de krill.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
N’abusez pas sur le dosage de la farine de carapaces de crevettes

Farine de crabe


Nous ne présentons plus le parfum Monster-crab qui a permis la capture de milliers de carpes. De ce fait, la farine de crabe prend une place évidente dans nos appâts. Elle est réalisée sans carapace et son taux de protéine avoisine les 70 à 80%. Elle fait donc partie des farines de crustacé les plus protéinées de notre sélection. Très digeste elle peut remplacer à elle seule la farine de poisson. Son odeur prononcée est donc attractive et se marie parfaitement avec l’arôme précité. Sa couleur sombre tire entre le brun et le vert. Il est donc possible de l’intégrer dans un mix jusqu’à 40%.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La farine de crabe pour les amoureux du monster-crab !

Farine d’écrevisse

Voici le petit crustacé qui nourrit nos carpes tant convoitées. Il est donc naturel d’en exploiter sa farine. Du fait d’une faible production car elle n’est exploitée que dans le domaine de la pêche, il s’agit tout simplement d’écrevisses desséchées et broyées. La présence de morceaux de carapaces n’enlève rien à la qualité puisque son taux de protéines varie entre 40 et 60% et son coefficient de digestion est plus que correct. Son odeur puissante permet d’aromatiser la bille sans utilisation d’arôme. Beaucoup de pêcheurs l’utilisent avec succès. Le dosage conseillé est de 10 à 15%.



Les farines carnées issues de boucherie

Les farines d’origine animales ne sont pas en reste puisqu’elles offrent également des propriétés attractives non négligeables. Cela dit peu d’entre elles sont connues et donc utilisées. Elles peuvent donc faire la différence selon les conditions de pêche.


Poudre de foie

Nous ne présentons plus cette poudre « miracle » qui permet de tromper la méfiance des plus grandes carpes d’Europe. La poudre de foie complète mais surtout l’hydrolysat sont à privilégier pour la fabrication des bouillettes et l’enrobage si l’on souhaite cibler les spécimens. On y retrouve 40 à 60% de protéines, un aminogramme complet et des minéraux indispensables à la croissance des poissons. La version hydrolysée possède des protéines solubles qui agissent comme un message chimique stimulant l’appétit des poissons. Sa digestibilité est totale et son goût persistant parachève les qualités de cet ingrédient hors norme. A intégrer dans votre mix à hauteur de 5 à 10%

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La poudre de foie hydrolysée est un ingrédient phare pour la traque des gros poissons

Farine de viande


Cette farine est en fait obtenue à l’aide d’os et de sous-produits frais de porcs, volailles et autre bovins majoritairement. Enoncé ainsi, cela ne fait pas vraiment rêver, mais cette farine contient au final 50 à 55% de protéines, 8 à 12% de matière grasse ainsi que 12% de minéraux. Son profil en acides aminés est intéressant grâce à une présence de méthionine et de lysine. Les vitamines sont aussi bien représentées. Le seul hic est son taux de digestion qui est faible par rapport aux farines de poisson haut de gamme (60 à 70% contre plus de 90%). Cela dit cette farine est très attractive et convient pour des pêches à court et moyen terme. A utiliser en remplacement de la farine de poisson.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La farine de viande peut remplacer la farine de poisson

Farine de sang


Elle est obtenue après coagulation et séchage à la vapeur de sang collecté en abattoir.
Depuis la maladie de la vache folle, les farines d’animaux terrestres sont boudés notamment la farine de sang. Pourtant celle-ci contient 85% de protéines ! Son aminogramme est complet ce qui rend donc cette poudre très attractive. La présence de minéraux et de vitamines n’est également pas négligeable. Sa couleur est très sombre et son odeur tenace ce qui permet de ne pas utiliser d’arôme si on le désire. On peut l’intégrer dans nos préparations jusqu’à 20%.



Les farines de type LT

LT signifie low temperature. Ce terme permet de comprendre que lors de la fabrication des farines la température ne monte pas au-dessus de 60-65°C. Ceci permet au produit de garder toutes ses propriétés originales sans les dégrader par une température excessive. Ainsi, protéines, acides aminés, vitamines, etc. sont conservés garantissant une digestion optimale. Bien évidemment, ce procédé augmente significativement le coût de production de la farine ce qui ne la rend pas forcement à la portée de toutes les bourses.



SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
le pêcheur
Admin

Messages : 331
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 48
Localisation : rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://paradis-du-pecheur.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum